DIAMANT INDUSTRIE oeuvre dans le domaine de l'environnement depuis plusieurs années. Elle est naturellement sensible à la lutte contre la pollution, que celle-ci soit sonore, atmosphérique ou chimique. Nous sommes donc très attentifs aux choix des matériaux et produits utilisés. Les matériaux utilisés sont entièrement recyclable et naturels.

LES METAUX DANS LE BATIMENT

Essentiels & 100 % recyclables

PAS DE BÂTIMENTS SANS MÉTAUX  

 En raison de leurs propriétés intrinsèques, les métaux sont couramment employés dans la construction. Ils constituent en effet des matériaux de prédilection pour les structures, les armatures et autres renforcements, les bardages, les couvertures, les ouvrages de plomberie, les menuiseries, les équipements de chauffage et bien d’autres applications encore. On trouve des métaux dans les bâtiments anciens comme dans les nouveaux, dans les constructions historiques comme dans les plus modernes.

Trois attributs des métaux en font les alliés incontournables des bâtiments :

   

LES METAUX RESTENT DES METAUX

Les métaux sont recyclés sans altération de leurs qualités. Les liaisons métalliques se rétablissent lors de la resolidification permettant aux métaux de recouvrer leurs propriétés originales, même après plusieurs boucles de recyclage. Ceci permet de les réemployer indéfiniment pour la même application. A l’inverse, les performances de la plupart des matériaux non métalliques se trouvent dégradées après recyclage.

LES METAUX : RÉEMPLOI ET RECYCLAGE

 Lorsqu’un bâtiment arrive en fin de vie, une part considérable des produits métalliques qu’il contient peut être directement réemployée, comme cela se produit couramment avec les bâtiments à charpente métallique. La flexibilité et l’adaptabilité de ces éléments de construction permettent d’en prolonger la durée de service. Lorsqu’un produit métallique utilisé en construction arrive en fin de vie, il peut être recyclé dans sa totalité. Aujourd’hui déjà, plus de 95% des produits métalliques utilisés dans les bâtiments sont récupérés à la fin de leur cycle de vie. Les petites et moyennes entreprises jouent un rôle clé dans la récupération des produits de construction contenant des métaux et leur traitement en amont des installations de recyclage. Le principal moteur de cette récupération et de ce recyclage systématiques réside dans la valeur économique élevée des métaux. Selon le métal constitutif du produit métallique, le recyclage permet, par comparaison avec la production primaire, des économies d’énergie allant de 60% à 95% : une situation bénéfique à la fois à l’économie et à l’environnement. Le réemploi comme le recyclage des produits de construction métalliques permettent d’économiser les ressources naturelles.

COMMENT MESURER AU MIEUX LA RECYCLABILITÉ DES MÉTAUX

Des approches pertinentes pour mesurer la recyclabilité des métaux sont nécessaires à tous les niveaux: les gouvernements en ont besoin pour mieux appréhender les marchés des produits métalliques, l’industrie pour identifier le potentiel de progression du recyclage, les organismes de contrôle pour mesurer le taux de réalisation des objectifs des législations en matière de déchets et de recyclage, les universitaires pour les analyses systémiques et les experts en développement durable pour évaluer l’impact environnemental des produits. Aujourd’hui, deux indicateurs sont généralement employés : le contenu recyclé et le taux de recyclage en fin de vie.

 
CONTENU RECYCLÉ: inapproprié pour les produits métalliques
La notion de « contenu recyclé » s’intéresse à la proportion de matière recyclée qui est utilisée lors de la fabrication d’un produit. Cet indicateur qui intervient au début de la chaîne d’approvisionnement peut être pertinent dans le cas de produits contenant des matières pour lesquelles l’industrie du recyclage n’est pas rentable et/ou lorsque le marché est immature. Dans ces circonstances, exiger que les produits neufs contiennent une certaine proportion de matière recyclée peut stimuler le recyclage de matériaux ou de produits qui, sinon, seraient mis en décharge ou incinérés. Par contre, cet indicateur n’est pas pertinent pour
les produits de construction métalliques puisque ceux-ci sont déjà récupérés et recyclés efficacement dans le cadre d’un marché du recyclage bien établi. Le contenu recyclé ne reflète donc pas les performances intrinsèques du recyclage des produits métalliques dans le secteur de la construction. Cet indicateur ne pourrait donc servir que pour refléter la proportion moyenne de métal recyclé dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement correspondante.
 
TAUX DE RECYCLAGE EN FIN DE VIE: le plus approprié pour les produits métalliques

Le taux de recyclage en fin de vie compare la quantité réelle de métaux recyclés à la quantité de métaux théoriquement disponibles en fin de vie d’un produit. En intégrant les pertes au niveau de la récupération, de la préparation des déchets et de leur refonte, il reflète directement les performances en matière de recyclage pour un produit métallique donné, indépendamment de la progression du marché et de la durée de vie du produit. C’est par conséquent l’indicateur le plus juste pour les produits métalliques utilisés dans les bâtiments lorsqu’on veut préserver au maximum la disponibilité des métaux pour les générations

futures, comme expliqué dans la déclaration, commune sur le recyclage, publiée en 2006. Cet indicateur est largement accepté par la communauté scientifique (PNUE/SETAC, ILCD). Il est conforme à l’approche retenue par les milieux universitaires (Université de Yale) et il est utilisé par des experts mondialement  reconnus (Groupe d’experts sur la gestion durable des ressources du PNUE).

 

“ CONTENU RECYCLÉ” ET “TAUX DE RECYCLAGE”: POURQUOI PEUVENT-ILS DIFFÉRER?

Les quantités que nous recyclons aujourd’hui sont limitées par ce que nous avons produit par le passé.L’essor rapide et soutenu de l’utilisation des métaux depuis de nombreuses années, et la durée de vie des produits métalliques se comptant en décennies, sont à la source d’un approvisionnement limité de déchets métalliques provenant des bâtiments. La matière recyclée étant insuffisante pour satisfaire une demande croissante, de la matière vierge doit être introduite dans la chaîne d’approvisionnement. Ainsi, en dépit d’une récupération et d’un recyclage performants des produits métalliques en fin de vie, particulièrement dans le secteur de la construction, le contenu recyclé demeure encore relativement faible.

Par conséquent, le contenu recyclé ne constitue pas un indicateur approprié pour prévoir aujourd’hui quel sera demain le produit dont les performances de recyclage seront les meilleures. L’évaluation environnementale d’un produit, lorsqu’elle utilise le contenu recyclé comme indicateur au stade de la production, doit être dès lors complétée par des informations relatives à la phase de recyclage en fin de vie. Alors seulement la société et les organismes de contrôle auront une vision complète de l’ensemble du cycle de vie du produit métallique en question.

ENCOURAGER LE RECYCLAGE

Compte tenu de leur intérêt économique, la récupération et le recyclage des métaux atteignent déjà des niveaux élevés. Néanmoins, il existe encore des possibilités pour améliorer le rendement aux différents niveaux de la chaine de valorisation des produits métalliques. Parallèlement aux études menées par les industries, des projets conjoints sont en cours avec des instituts de recherche et des universités afin d’évaluer les pertes tout au long du cycle de vie et de voir comment les minimiser. Ce travail aidera à mieux comprendre ce secteur d’activité complexe et à définir des mesures adéquates pour améliorer encore le recyclage des métaux.

 
Pour plus d'informations : http://www.metalsforbuildings.eu/
 
Aller au haut